Le milliardaire a adopté 17 enfants – et ne va pas s’arrêter

Roman Avdeev est un banquier et milliardaire bien connu parmi les 100 personnes les plus riches de la liste Forbes.

Mais l’affaire principale de sa vie, il ne considère pas le travail, mais sa famille nombreuse.

Roman et sa femme ont 23 petits dont 17 adoptés.

Le milliardaire a adopté 17 enfants - et ne va pas s'arrêter

Le père de famille a construit plusieurs maisons de maître sur sa parcelle, où il a équipé des salles de jeux pour petits, un cinéma, une piscine et même une piste de ski.

Le père de nombreux petits regrette beaucoup de ne pas réussir à réunir toute la famille : les petits adultes étudient à l’étranger et ne rentrent donc chez eux que lors des grandes vacances.

Avant de décider d’adopter, Roman et sa femme ont beaucoup réfléchi et se sont demandé s’ils pouvaient assumer une responsabilité aussi énorme.

Le milliardaire a adopté 17 enfants - et ne va pas s'arrêter

« Ma femme et moi avons longuement discuté : on peut ou on ne peut pas. Parce qu’il y avait une telle histoire – j’ai aidé des orphelinats pendant longtemps, puis j’ai réalisé que cela ne fonctionnait pas.

Le tournant s’est produit dans l’un des orphelinats, où on m’a demandé d’équiper la cuisine. J’ai accepté avec plaisir, car je comprends parfaitement comment les petits ont besoin de compétences d’auto-assistance.

Après tout, à l’orphelinat, les enfants mangent à la cantine, et à 18 ans, en fait, ils ne savent rien faire – ni éplucher les pommes de terre, ni laver la vaisselle, ni cuire le bortsch. Et une telle cuisine est nécessaire uniquement pour enseigner ces compétences simples », a déclaré Roman.

Le milliardaire a adopté 17 enfants - et ne va pas s'arrêter

La communication avec les élèves de l’orphelinat a fait une impression indélébile sur le milliardaire. Les petits ne savaient même pas à quoi ressemblait le sucre – dans la salle à manger, on leur donnait déjà de la compote sucrée et de la bouillie sucrée, ils n’avaient donc nulle part où voir du sucre ordinaire.

« J’ai alors clairement vu quel abîme sépare les petits domestiques et les orphelins, et que cet abîme ne peut être surmonté par aucune chose matérielle. A l’orphelinat, les enfants vivent dans un système inventé où tout est fait et décidé pour eux.

Le milliardaire a adopté 17 enfants - et ne va pas s'arrêter

C’est plus facile pour les adultes, mais pas pour les petits. Lorsqu’ils grandissent et sortent des murs de l’orphelinat, ils se retrouvent face à face avec un monde totalement incompréhensible pour eux.

Et quand j’ai finalement compris cela, j’ai décidé que je sortirais définitivement les petits de ce système. Je suis sûr que ce n’est que dans une famille qu’une personne à part entière peut être élevée, et nous devons tous nous efforcer de faire en sorte que le moins d’enfants possible restent dans les orphelinats », déclare Roman.

Le milliardaire a adopté 17 enfants - et ne va pas s'arrêter

Selon Roman, la mauvaise hérédité peut être surmontée avec une éducation bonne et correcte. Roman est également heureux d’avoir autant de chance avec sa femme. C’est sur ses épaules que reposent les problèmes domestiques et l’entretien ménager.

Lorsque les petits Avdeev étaient petits, il y avait 11 aides dans la famille. Et quand les petits ont grandi, 8 personnes ont commencé à s’occuper d’eux. Des assistantes emmènent les petits à l’école, les aident à faire leurs devoirs et effectuent certaines tâches ménagères.

Le milliardaire a adopté 17 enfants - et ne va pas s'arrêter

Quand Roman a le temps, il fait des maths avec les petits. Une attention particulière est portée à l’anglais qui est devenu leur deuxième langue.

 

Bewertung
( No ratings yet )
Hat Ihnen der Artikel gefallen? Zum Teilen mit Freunden:
Seite Interessante