Un ancien élève a recueilli plus de 20 000 $ pour un enseignant devenu sans-abri

Les réseaux sociaux — bons ou mauvais ? Probablement, cela vaut la peine de parler de ce que nous sommes nous-mêmes, ceux qui utilisent les réalisations de la civilisation.

Car le réseau social n’est qu’un moyen de communication, une sorte d’outil, et comment chacun s’en sert. Prenons par exemple un scalpel : entre les mains d’un chirurgien il sauve la vie de quelqu’un, mais entre les mains d’un criminel, il peut l’emporter.

José Villaruel, 77 ans, a travaillé comme enseignant suppléant pendant de nombreuses années, ce qui signifie qu’il était connu dans toutes les écoles de sa ville. Après tout, un tel enseignant est appelé dans un endroit où l’un des principaux enseignants tombe malade ou, pour une raison quelconque, ne peut pas enseigner une leçon.

Un ancien élève a recueilli plus de 20 000 $ pour un enseignant devenu sans-abri

M. Vee, comme ses nombreux étudiants appelaient l’homme, était toujours prêt à aller travailler. C’était un excellent professeur, une personne enjouée et gaie, pour laquelle ses élèves l’aimaient et se réjouissaient toujours à son arrivée.

Originaire du Mexique, Jose Villaruel a vécu et travaillé aux États-Unis dans l’une des villes du sud de la Californie, envoyant une grande partie des revenus à sa femme malade dans son pays natal.

Avec le début de la pandémie et la transition des étudiants vers l’enseignement à distance, les temps sont durs pour l’oncle José — il était sans travail.

Vivant de la sécurité sociale et continuant à envoyer de l’argent au Mexique, il ne pouvait plus se payer un logement. Maintenant, la maison de l’homme était sa vieille voiture. Dans celui-ci, Jose a survécu à l’hiver.

Un ancien élève a recueilli plus de 20 000 $ pour un enseignant devenu sans-abri

Un jour, un homme du nom de Steven Nava est passé devant la voiture de l’ancien professeur. Il a remarqué plus d’une fois qu’un monsieur habite dans cette voiture. Mais ce jour-là, Steve s’est rendu compte qu’il connaissait cet homme ! C’est Monsieur V, son ancien professeur !

Après avoir demandé au pauvre comment il était arrivé à une telle vie, Steve lui a loué une chambre d’hôtel et lui a donné 300 dollars pour la première fois. Steven Nava a décidé via les réseaux sociaux de faire appel à tous ceux qui connaissaient M. Vee, à ses élèves en premier lieu.

Le vieil homme n’en croyait pas ses yeux quand, le jour de son anniversaire, il a reçu une jolie somme des mains de Steve — 27 000 dollars, collectés par ses étudiants et d’autres personnes aimables.

Les fonds collectés pour le vieil homme suffisaient à rembourser ses dettes et à lui rendre un toit au-dessus de sa tête. «Les réseaux sociaux sont un pouvoir, utilisons-le pour le bien», a commenté Steve Nava à propos de l’incident.

Évaluation
( Пока оценок нет )
Vous avez aimé l'article ? A partager entre amis :
Seite Interessante